1. Couche adulte : une protection efficace pour combattre l’incontinence
  2. Rollator : tout savoir sur le déambulateur à roulettes
  3. Vente en viager : avantages et inconvénients de ce type de transaction
  4. Lipocavitation/radiofréquence : deux techniques anti-âges pour remodeler votre silhouette
  5. Attelle poignet : pourquoi et quand la porter ?
  6. Matelas anti-escarre : tout savoir sur ce matelas médicalisé
  7. Choix d’une canne de marche : comment s’y prendre ?
  8. Le tabouret de douche, le meilleur accessoire pour plus de sécurité sous la douche
  9. Quels sont les différents types de tensiomètres ?
  10. Le Yoga Nidra, une solution pour améliorer la qualité de votre sommeil
  11. La téléassistance, un outil sécurisant pour les personnes âgées
  12. Sénior et continuer à travailler, comment faire ?
  13. Comment retrouver l’âme sœur quand on est senior ?
  14. Le fonctionnement de la carte senior SNCF
  15. Quelles sont les démarches quand on prend sa retraite ?
  16. 5 bonnes raisons pour faire construire quand vous prenez votre retraite
  17. Améliorer le transit intestinal grâce à votre alimentation et des exercices
  18. Comment choisir une canne de marche
  19. Petits aménagements facile à réaliser pour la sécurité du logement d’un senior
  20. Les capteurs intelligents dans les soins aux personnes âgées
  21. Amour sans âge : les seniors et les rencontres
  22. Les personnes âgées voyageant seules : Quelques solutions intéressantes
  23. 7 avantages de l’exercice pour les seniors
  24. Pourquoi s’hydrater est-il crucial pour les personnes âgées ?
  25. Seniors : prendre soin de son cœur
  26. Seniors : mieux combattre l’arthrose
  27. Comment lutter contre les rides à la cinquantaine ?
  28. Comment lutter contre le reflux gastrique ?
  29. Les 5 erreurs à éviter pour les préretraités et les retraités
  30. Ce que les femmes devraient savoir sur le cancer du sein – Peu importe leur âge
  31. Marcher 20 minutes par jour peut vous sauver la vie
  32. Les dangers pour la santé de la position assise
  33. 6 Tactiques simples pour combattre la solitude
  34. Pourquoi le ronflement s’aggrave avec l’âge et ce que vous pouvez y faire
  35. Les 7 avantages de la danse à tout âge
  36. L’importance d’avoir, ou d’être, un défenseur des droits des patients
  37. Pleins feux sur les cheveux argentés
  38. Pourquoi ai-je besoin de lunettes de lecture pour le menu ?
  39. J’obtiens un divorce : Alors, qui serai-je maintenant ?
  40. Comment lutter contre l’hypertension artérielle
  41. Qu’est-ce que le vieillissement normal ?
  42. Pourquoi le jardinage est une bonne activité en vieillissant
  43. Ce que les + de 50 ans devraient savoir au sujet de leur thyroïde
  44. Pour les femmes âgées, la violence familiale n’est souvent pas physique
  45. Une nouvelle approche du cancer de la prostate à faible risque
  46. Visites de chiens en thérapie
  47. 7 erreurs communes d’entraînement les plus courantes commises par les débutants
  48. Le tapis de fleurs, soulage-t-il vraiment les maux de dos ?
  49. Dernière tendance : nostalgie pour la déco de votre maison
  50. 4 bonnes pratiques pour communiquer avec les seniors
  51. Quelques idées pour le bien-être des personnes âgées
  52. Pourquoi la maladie du parent âgé peut modifier la relation parent enfant

Vous désirez vendre un bien immobilier et vous avez pensé au viager ? Sachez que cette transaction immobilière aux modalités spécifiques offre de multiples avantages, mais elle n’est pas sans inconvénient. Il convient de connaitre les bénéfices et les risques de la vente en viager avant de vous y lancer. Voici un article qui peut vous aider, car il présente tout ce que vous devez savoir dans sur ce sujet.

Qu’est-ce qu’une vente en viager ?

La vente en viager est un contrat qui se base sur un principe simple : le vendeur (le crédirentier) transfère la nue-propriété de son bien immobilier à un acquéreur (le débirentier). En compensation, ce dernier devra verser une rente viagère jusqu’au décès du propriétaire.

Ce versement périodique peut s’accompagner d’un bouquet, c’est-à-dire une somme versée en espèces lors de la signature de l’acte de vente. Ce capital largement inférieur au prix réel du bien est déduit du calcul de la rente. On distingue plusieurs types de vente en viager.

  • Le viager occupé: le crédirentier vend son bien au débirentier tout en conservant son droit d’habitation et d’usage. Il peut alors continuer à l’occuper jusqu’à sa disparition. Ce type de viager peut être avec ou sans rente.
  • Le viager libre: le crédirentier cède son bien au débirentier qui est libre de l’occuper dès la signature de l’acte de vente sans être obligé d’attendre la mort du vendeur.
  • La vente à terme : les deux parties définissent le nombre d’années de paiement de la rente. Mais ce n’est qu’après la mort du vendeur que l’acquéreur pourra récupérer son bien.

Quels sont les avantages de cette transaction ?

Les avantages de la vente en viager s’observent aussi bien chez le vendeur que chez l’acquéreur.

Les avantages de la vente en viager pour le crédirentier

Le vendeur a la possibilité de rester dans son logement jusqu’à son décès. Il reçoit de façon périodique une rente viagère (suivant l’accord des parties) qui apparait comme un complément de revenu, et/ou un bouquet exonéré d’impôt. En général, il ne s’acquitte plus de la taxe foncière ni du prix des grosses réparations, car ces divers frais sont à la charge de l’acheteur.

De plus, il bénéficie d’un abattement fiscal, dont le montant varie de 30 à 70 % en fonction de son âge lors du 1er versement de la rente. Par exemple, un crédirentier de moins de 50 ans est imposé sur 70 % de ses rentes contre 30 % pour un vendeur de plus de 69 ans). Enfin, il peut louer le bien s’il se réserve l’usufruit.

Pour le débirentier

immobilierAvec la vente en viager, le débirentier peut échelonner son paiement à l’aide de la rente viagère qui fonctionne à l’instar d’un crédit. Sauf que le débiteur est le vendeur et non une banque, ce qui implique qu’aucuns frais ne s’y attachent. Grâce à l’achat en viager, il aura une décote sur la valeur du bien. Cela dépend de la durée de vie réelle du crédirentier et par conséquent des rentes qui ne seront pas versées.

Par ailleurs, l’acquéreur ne s’occupe pas de la gestion du bien parce que ce dernier est occupé par le vendeur. Il n’a pas à payer ni la taxe foncière (selon le contrat), ni les charges courantes, ni l’entretien. Enfin, il peut revendre le bien à tout moment.

La vente en viager : quels inconvénients ?

La vente au viager présente certains inconvénients que le vendeur ou l’acquéreur doit prendre en compte avant de choisir ce type de transaction.

Les inconvénients de la vente en viager pour le vendeur

  • Le crédirentier est redevable de la taxe d’habitation, des charges courantes et de l’entretien.
  • Il ne peut pas louer son bien à une autre personne.
  • Ses héritiers perdent le bien.

Pour le débirentier

Le plus souvent, la vente en viager peut être intéressante, mais cet investissement peut aussi être très mauvais dans le cas où la durée de vie du crédirentier est beaucoup plus longue que ce qui était prévu. Dans le cas d’un viager occupé, le débirentier paie pour un bien qu’il n’occupera qu’au décès du vendeur.

Aussi, l’acheteur a la charge des gros travaux et de la taxe foncière en général. S’il décède, ses héritiers héritent de l’obligation de paiement de la rente et seront tenus de s’en acquitter jusqu’à leur décès (mais il existe des solutions comme le prêt viager hypothécaire, les assurances, etc.).

Conclusion

Vous connaissez à présent les avantages ainsi que les risques de la vente en viager. À vous de décider si vous pouvez vous y lancer ou non.