1. Matelas anti-escarre : tout savoir sur ce matelas médicalisé
  2. Choix d’une canne de marche : comment s’y prendre ?
  3. Le tabouret de douche, le meilleur accessoire pour plus de sécurité sous la douche
  4. Quels sont les différents types de tensiomètres ?
  5. Le Yoga Nidra, une solution pour améliorer la qualité de votre sommeil
  6. La téléassistance, un outil sécurisant pour les personnes âgées
  7. Sénior et continuer à travailler, comment faire ?
  8. Comment retrouver l’âme sœur quand on est senior ?
  9. Le fonctionnement de la carte senior SNCF
  10. Quelles sont les démarches quand on prend sa retraite ?
  11. 5 bonnes raisons pour faire construire quand vous prenez votre retraite
  12. Améliorer le transit intestinal grâce à votre alimentation et des exercices
  13. Comment choisir une canne de marche
  14. Petits aménagements facile à réaliser pour la sécurité du logement d’un senior
  15. Les capteurs intelligents dans les soins aux personnes âgées
  16. Amour sans âge : les seniors et les rencontres
  17. Les personnes âgées voyageant seules : Quelques solutions intéressantes
  18. 7 avantages de l’exercice pour les seniors
  19. Pourquoi s’hydrater est-il crucial pour les personnes âgées ?
  20. Seniors : prendre soin de son cœur
  21. Seniors : mieux combattre l’arthrose
  22. Comment lutter contre les rides à la cinquantaine ?
  23. Comment lutter contre le reflux gastrique ?
  24. Les 5 erreurs à éviter pour les préretraités et les retraités
  25. Ce que les femmes devraient savoir sur le cancer du sein – Peu importe leur âge
  26. Marcher 20 minutes par jour peut vous sauver la vie
  27. Les dangers pour la santé de la position assise
  28. 6 Tactiques simples pour combattre la solitude
  29. Pourquoi le ronflement s’aggrave avec l’âge et ce que vous pouvez y faire
  30. Les 7 avantages de la danse à tout âge
  31. L’importance d’avoir, ou d’être, un défenseur des droits des patients
  32. Pleins feux sur les cheveux argentés
  33. Pourquoi ai-je besoin de lunettes de lecture pour le menu ?
  34. J’obtiens un divorce : Alors, qui serai-je maintenant ?
  35. Comment lutter contre l’hypertension artérielle
  36. Qu’est-ce que le vieillissement normal ?
  37. Pourquoi le jardinage est une bonne activité en vieillissant
  38. Ce que les + de 50 ans devraient savoir au sujet de leur thyroïde
  39. Pour les femmes âgées, la violence familiale n’est souvent pas physique
  40. Une nouvelle approche du cancer de la prostate à faible risque
  41. Visites de chiens en thérapie
  42. 7 erreurs communes d’entraînement les plus courantes commises par les débutants
  43. Le tapis de fleurs, soulage-t-il vraiment les maux de dos ?
  44. Dernière tendance : nostalgie pour la déco de votre maison
  45. 4 bonnes pratiques pour communiquer avec les seniors
  46. Quelques idées pour le bien-être des personnes âgées
  47. Pourquoi la maladie du parent âgé peut modifier la relation parent enfant

Le tensiomètre est un dispositif qui sert à mesurer la pression artérielle. Il s’utilise généralement pour un examen routinier, une surveillance de l’état d’un malade hypertendu ou qui souffre d’une affection cardio-vasculaire. De nos jours, cet appareil se décline en différents types sur le marché. On distingue alors deux principales versions de tensiomètre que vous découvrirez à travers le présent article.

Le tensiomètre manuel

C’est le modèle le plus utilisé dans le milieu médical. Il donne la possibilité de mesurer la pression artérielle grâce à un stéthoscope et un brassard gonflable rattaché à un manomètre à aiguille.

Quel est son mode de fonctionnement ?

Avec ce tensiomètre, la mesure se fait sur la base de la méthode auscultatoire et de la détection des bruits de Korotkov. L’utilisateur doit être formé afin d’être capable de bien déceler les bruits. Les pressions diastolique et systolique s’affichent directement sur le manomètre durant le dégonflement du brassard.

Le tensiomètre manuel est très difficile à utiliser. De ce fait, il est destiné au personnel médical. Sa performance est peut-être inférieure à celle du modèle électronique dans la mesure de la tension d’un patient ‘’classique’’.

Cependant, pour déterminer la valeur de la tension des patients qui présentent certaines pathologies, le tensiomètre manuel reste indispensable. En effet, les algorithmes dont font usage les appareils électroniques ne sont pas élaborés pour le traitement des cas particuliers.

Les différentes catégories de tensiomètres manuels

On classe les tensiomètres manuels en deux sous-catégories. Premièrement, on a le tensiomètre manopolaire qui est aujourd’hui le plus utilisé des tensiomètres manuels. Il est composé d’un boitier qui comporte un système de décompression, la poire de gonflage et le mécanisme de mesure.

Cet élément est relié à un brassard grâce à un tube souple. L’avantage de ce dispositif est qu’il offre un grand confort pour la lecture des valeurs affichées. Mais surtout, le tensiomètre manopolaire présente une polyvalence considérable par rapport aux diverses morphologies des patients.

Deuxièmement, on distingue le tensiomètre manobrassard qui est formé du manomètre anéroïde, d’un brassard et d’un tube souple qui relie ce dernier à une poire gonflable. Son atout est qu’il est très facile à installer sur le patient.

Le tensiomètre électronique

Malgré qu’il soit assez récent, le tensiomètre électronique est devenu incontournable, aussi bien auprès des particuliers que des professionnels de santé. Cela s’explique par les nombreux avantages qu’il combine : praticité, fiabilité et simplicité.

Fonctionnement

Cet appareil sert généralement à mesurer la tension artérielle grâce à la méthode oscillométrique. Le tensiomètre électronique analyse en effet les oscillations de la paroi artérielle. À l’aide des informations recueillies, il détermine rapidement et automatiquement les valeurs du pouls, de la pression diastolique et de la pression systolique. Par la suite, il affiche clairement ces résultats sur son écran.

Il existe des modèles qui proposent de nombreuses autres fonctionnalités complémentaires. Ces dernières leur permettent entre autres de calculer des moyennes, de mémoriser un nombre instable de mesures, de détecter des arythmies et de transférer des données sur ordinateurs.

Les avantages du tensiomètre électronique par rapport au modèle manuel

Grâce à ce type de tensiomètre, vous n’aurez plus besoin d’utiliser un stéthoscope. De même, il n’y aura plus d’erreurs inhérentes à une mauvaise audition ou à une lecture défaillante sur le manomètre.

En outre, l’appareil ne requiert aucune connaissance médicale pour son usage, car du gonflage au dégonflage en passant par la mesure, tout est automatique. De plus, il est idéal pour surveiller la tension d’un patient à domicile. Il participe par conséquent à la lutte contre les affections cardio-vasculaires et l’hypertension. Pour finir, il est très fiable.

Les différentes classes de tensiomètres électroniques

tensiomètreLes tensiomètres électroniques se déclinent en deux sous-catégories. Premièrement, le tensiomètre électronique au bras est composé d’un boitier qui contient un écran ainsi que l’ensemble de la mécanique de mesure et de gonflage.

Il est relié à un brassard à fermeture velcro. L’atout de cet appareil est que son écran est bien grand et ainsi plus lisible. De plus, il est peu sensible aux erreurs dues à un mauvais positionnement du bras durant la mesure.

En second lieu, on a le tensiomètre électronique au poignet qui est composé d’un boitier de petite taille. Ce dernier abrite le mécanisme de mesure et de gonflage de même que l’écran. Le dispositif est directement branché à brassard menu à fermeture velcro. Son avantage est d’être lilliputien et léger. Il peut aisément être transporté et sa mise en place est facile.

Conclusion

Somme toute, il existe deux grands types de tensiomètres. Il s’agit des tensiomètres manuels et des modèles électroniques. Chaque classe se divise en deux sous-catégories. La première comporte les tensiomètres manopolaire et manobrassard. La seconde est composée des tensiomètres électroniques au bras et au poignet.