1. Seniors : prendre soin de son cœur
  2. Seniors : mieux combattre l’arthrose
  3. Comment lutter contre les rides à la cinquantaine ?
  4. Comment lutter contre le reflux gastrique ?
  5. Les 5 erreurs à éviter pour les préretraités et les retraités
  6. Ce que les femmes devraient savoir sur le cancer du sein – Peu importe leur âge
  7. Marcher 20 minutes par jour peut vous sauver la vie
  8. Les dangers pour la santé de la position assise
  9. 6 Tactiques simples pour combattre la solitude
  10. Pourquoi le ronflement s’aggrave avec l’âge et ce que vous pouvez y faire
  11. Les 7 avantages de la danse à tout âge
  12. L’importance d’avoir, ou d’être, un défenseur des droits des patients
  13. Pleins feux sur les cheveux argentés
  14. Pourquoi ai-je besoin de lunettes de lecture pour le menu ?
  15. J’obtiens un divorce : Alors, qui serai-je maintenant ?
  16. Comment lutter contre l’hypertension artérielle
  17. Qu’est-ce que le vieillissement normal ?
  18. Pourquoi le jardinage est une bonne activité en vieillissant
  19. Ce que les + de 50 ans devraient savoir au sujet de leur thyroïde
  20. Pour les femmes âgées, la violence familiale n’est souvent pas physique
  21. Une nouvelle approche du cancer de la prostate à faible risque
  22. Visites de chiens en thérapie
  23. 7 erreurs communes d’entraînement les plus courantes commises par les débutants
  24. Le tapis de fleurs, soulage-t-il vraiment les maux de dos ?
  25. Dernière tendance : nostalgie pour la déco de votre maison
  26. 4 bonnes pratiques pour communiquer avec les seniors
  27. Quelques idées pour le bien-être des personnes âgées
  28. Pourquoi la maladie du parent âgé peut modifier la relation parent enfant

C’est peut-être simplement ennuyeux ou un signe de quelque chose de pire

« Riez et le monde rit avec vous, ronflez et vous dormez seul », aurait déclaré le romancier britannique Anthony Burgess. Qui n’a pas été privé d’une nuit de sommeil paisible ou banni d’une autre pièce à cause du ronflement ?

C’est l’un des problèmes de sommeil les plus fréquents, touchant au moins occasionnellement environ 90 millions d’Américains, selon la National Sleep Foundation. Et bien qu’il s’agisse de plaisanteries, le ronflement peut indiquer un grave problème médical.

Pourquoi le ronflement augmente avec l’âge ?

De plus, le ronflement s’aggrave souvent avec l’âge. Il y a plusieurs raisons à cela, explique le Dr Raj Dasgupta, spécialiste du sommeil et professeur adjoint de médecine clinique à la Keck School of Medicine de l’University of Southern California :

  • Perte de tonus musculaire En vieillissant. Nous avons tendance à perdre du tonus musculaire, y compris dans les voies respiratoires supérieures. Le voile du palais situé à l’arrière du palais, par exemple, devient plus sensible aux vibrations. Et le mouvement de ces tissus, y compris la luette, est ce que nous entendons comme un ronflement.
  • Gain de poids. Le vieillissement et le mode de vie de plus en plus sédentaire qui accompagne souvent le vieillissement entraînent souvent un surplus de poids. L’obésité ou l’embonpoint – en particulier dans la région du cou – vont de pair avec le ronflement, dit Dasgupta.
  • Alcool. Ce bon verre de vin ou de bière le soir, que l’on peut boire plus souvent en vieillissant, aggrave le ronflement, car il détend encore plus les muscles.
  • Médicaments. De nombreuses personnes prennent un nombre croissant de médicaments en vieillissant. Dans ce qui peut sembler une cruelle tournure du destin (du moins pour votre partenaire de lit), une tentative de guérir l’insomnie en prenant un somnifère peut également augmenter la propension au ronflement. C’est parce que les médicaments contre l’insomnie détendent les muscles et dépriment la pulsion respiratoire, explique Dasgupta.
  • Changements hormonaux chez les femmes. Les femmes ménopausées ont des taux d’œstrogènes plus faibles, ce qui favorise le tonus musculaire. Mais la perte de l’œstrogène se traduit par un assouplissement des muscles, y compris dans les voies respiratoires supérieures.

Quand est-ce plus que le ronflement ?

Lorsque le ronflement est fort et accompagné d’une somnolence diurne et d’un manque de fraîcheur le matin, il peut être un signe d’apnée obstructive du sommeil.

Le ronflement augmente le risque d’hypertension artérielle et de problèmes cardiaques, car lorsque la respiration est interrompue, le taux d’oxygène sanguin chute brusquement.

« Quand j’entends cette histoire où le patient rentre du travail et s’endort sur le canapé à 18 heures – ce n’est pas  » Oh, comme il est mignon, ils se sont endormis  » – non, dit Dasgupta. « Ça pourrait être un signe avant-coureur. »

L’apnée obstructive du sommeil est un état dans lequel la respiration s’arrête temporairement pendant le sommeil. Cela se produit lorsque les muscles de la gorge s’affaissent, que la langue retombe et que les voies respiratoires sont obstruées, selon le UCLA Sleep Disorders Center. Cette maladie – qui peut mettre la vie en danger – touche environ une personne de plus de 60 ans sur quatre, selon l’étude.

L’apnée du sommeil augmente le risque d’hypertension artérielle et de problèmes cardiaques, car lorsque la respiration est interrompue, le taux d’oxygène sanguin chute brusquement. Cela met à rude épreuve le système cardiovasculaire, selon la Clinique Mayo. Les personnes atteintes d’apnée obstructive du sommeil sont également plus susceptibles de développer un diabète de type 2, explique M. Mayo.

Et, note M. Dasgupta, la somnolence qui en résulte pendant la journée peut entraîner des périodes de siestes à des moments dangereux, par exemple pendant la conduite.

9 façons de calmer votre ronflement – ou celui de votre partenaire

Heureusement, il y a plusieurs façons de mieux dormir, que vous soyez le ronfleur ou le compagnon de lit. Dasgupta offre ces neuf options :

  1. Le changement de mode de vie, y compris la perte de poids, Dasgupta dit qu’il le suggère toujours en premier. Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout lorsque des conditions comme l’arthrose rendent l’exercice plus difficile. Mais les changements de régime alimentaire peuvent aussi aider.
  2. Arrêtez de boire, surtout la nuit.
  3. Traitez vos allergies. Ils peuvent jouer un rôle majeur dans le ronflement, dit Dasgupta. La rhinite, ou rhume des foins, provoque une inflammation des voies nasales. Cela signifie que « vous allez respirer par la bouche, et vous allez ronfler encore plus », note Dasgupta.
  4. Appareils en vente libre. L’un d’entre eux, les bandelettes nasales Breathe Right, a obtenu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA), dit M. Dasgupta. Les bandes sont conçues pour ouvrir le passage nasal de façon à ce qu’il y ait moins d’obstruction. Mais si l’obstruction est plus profonde dans les voies respiratoires, comme près de la gorge, elle ne fonctionnera probablement pas, dit-il.
  5. Dispositifs dentaires. Comme un protège-dents ou un appareil de rétention orthodontique, les dispositifs dentaires s’adaptent dans la bouche pour maintenir la mâchoire inférieure dans une position légèrement en avant. Cela permet de garder les voies respiratoires ouvertes pour réduire le ronflement. Les appareils sont fabriqués sur mesure par un dentiste et sont couverts par de nombreux régimes d’assurance médicale, selon l’American Academy of Dental Sleep Medicine.
  6. Appareil CPAP (Continuous Positive Airway Pressure). Cette thérapie consiste en un appareil, porté comme masque ou embout nasal, qui fournit un flux constant de pression d’air pour garder les voies respiratoires ouvertes. Il est conçu pour l’apnée obstructive du sommeil, mais peut parfois être utilisé par des personnes qui veulent simplement traiter leur ronflement.
  7. Thérapie positionnelle. Il s’agit d’appareils qui empêchent un ronfleur de dormir sur le côté plutôt que sur le dos. Dormir sur le dos rend le ronflement plus probable. Vous pouvez essayer des solutions simples comme l’achat d’un oreiller en coin ou la couture d’une balle de tennis à l’arrière de votre chemise de nuit. Il existe également des dispositifs approuvés par la FDA qui se fixent autour de la taille pour décourager le ronflement et l’apnée ; consultez votre médecin à ce sujet.
  8. Chirurgie. C’est un dernier recours, dit Dasgupta, mais c’est peut-être nécessaire. Si vous avez des problèmes médicaux qui causent le ronflement – comme une hypertrophie des amygdales ou une déviation du septum – la chirurgie peut y remédier. Une autre option consiste à implanter de petites tiges dans le voile du palais pour le renforcer et réduire les vibrations. L’une de ces interventions chirurgicales s’appelle l’intervention du pilier. Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire mineure.
  9. Une étude du sommeil à domicile. Si vous ronflez, vous n’aurez peut-être pas à subir une étude coûteuse dans un centre du sommeil, dit Dasgupta. Des études sur le sommeil à domicile sont maintenant disponibles. Un médecin prescrit le test, qui dure de une à trois nuits, lorsqu’on soupçonne une apnée obstructive du sommeil.

0 Comments

Leave a Comment