1. Attelle poignet : pourquoi et quand la porter ?
  2. Matelas anti-escarre : tout savoir sur ce matelas médicalisé
  3. Choix d’une canne de marche : comment s’y prendre ?
  4. Le tabouret de douche, le meilleur accessoire pour plus de sécurité sous la douche
  5. Quels sont les différents types de tensiomètres ?
  6. Le Yoga Nidra, une solution pour améliorer la qualité de votre sommeil
  7. La téléassistance, un outil sécurisant pour les personnes âgées
  8. Sénior et continuer à travailler, comment faire ?
  9. Comment retrouver l’âme sœur quand on est senior ?
  10. Le fonctionnement de la carte senior SNCF
  11. Quelles sont les démarches quand on prend sa retraite ?
  12. 5 bonnes raisons pour faire construire quand vous prenez votre retraite
  13. Améliorer le transit intestinal grâce à votre alimentation et des exercices
  14. Comment choisir une canne de marche
  15. Petits aménagements facile à réaliser pour la sécurité du logement d’un senior
  16. Les capteurs intelligents dans les soins aux personnes âgées
  17. Amour sans âge : les seniors et les rencontres
  18. Les personnes âgées voyageant seules : Quelques solutions intéressantes
  19. 7 avantages de l’exercice pour les seniors
  20. Pourquoi s’hydrater est-il crucial pour les personnes âgées ?
  21. Seniors : prendre soin de son cœur
  22. Seniors : mieux combattre l’arthrose
  23. Comment lutter contre les rides à la cinquantaine ?
  24. Comment lutter contre le reflux gastrique ?
  25. Les 5 erreurs à éviter pour les préretraités et les retraités
  26. Ce que les femmes devraient savoir sur le cancer du sein – Peu importe leur âge
  27. Marcher 20 minutes par jour peut vous sauver la vie
  28. Les dangers pour la santé de la position assise
  29. 6 Tactiques simples pour combattre la solitude
  30. Pourquoi le ronflement s’aggrave avec l’âge et ce que vous pouvez y faire
  31. Les 7 avantages de la danse à tout âge
  32. L’importance d’avoir, ou d’être, un défenseur des droits des patients
  33. Pleins feux sur les cheveux argentés
  34. Pourquoi ai-je besoin de lunettes de lecture pour le menu ?
  35. J’obtiens un divorce : Alors, qui serai-je maintenant ?
  36. Comment lutter contre l’hypertension artérielle
  37. Qu’est-ce que le vieillissement normal ?
  38. Pourquoi le jardinage est une bonne activité en vieillissant
  39. Ce que les + de 50 ans devraient savoir au sujet de leur thyroïde
  40. Pour les femmes âgées, la violence familiale n’est souvent pas physique
  41. Une nouvelle approche du cancer de la prostate à faible risque
  42. Visites de chiens en thérapie
  43. 7 erreurs communes d’entraînement les plus courantes commises par les débutants
  44. Le tapis de fleurs, soulage-t-il vraiment les maux de dos ?
  45. Dernière tendance : nostalgie pour la déco de votre maison
  46. 4 bonnes pratiques pour communiquer avec les seniors
  47. Quelques idées pour le bien-être des personnes âgées
  48. Pourquoi la maladie du parent âgé peut modifier la relation parent enfant

Rester immobilisé pendant longtemps en raison d’une maladie grave, d’un accident ou d’une hospitalisation de longue durée peut entrainer de nombreuses conséquences parmi lesquelles figure l’escarre. Pour prévenir ou soulager cette lésion cutanée, le matelas anti-escarre est un équipement de première nécessité pour les personnes alitées. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet objet à travers cet article.

Qu’est-ce qu’un matelas anti-escarre ?

Avant d’aller à la définition du matelas anti-escarre, il convient de parler de l’escarre.

Qu’est-ce qu’une escarre ?

D’une simple rougeur à une lésion, l’escarre apparait sur un endroit du corps qui subit un appui prolongé. Il s’agit d’une plaie cutanée entrainée par une hypoxie tissulaire consécutive à un long immobilisme. Les escarres se forment principalement au niveau de l’omoplate, de la région fessière, du talon et de l’occiput. Le matelas anti-escarre est le meilleur moyen et la solution par excellence pour prévenir ce mal.

Qu’est-ce qu’un matelas anti-escarre ?

Encore appelé matelas médicalisé, le matelas anti-escarre est un support spécial qui permet de repartir le poids du patient de manière homogène et de réduire les points de pression. Ainsi, il sert à prévenir ou à traiter les escarres. Il a donc pour but d’éviter qu’il y ait une forte pression prolongée sur une zone précise du corps.

La diminution des pressions est favorisée par la réduction des sources de cisaillements et de frottements ainsi que par l’élasticité du matériau du matelas anti-escarre. L’augmentation de la surface de contact y contribue également.

Quels sont les différents types de matelas ?

On distingue deux types de matelas anti-escarre selon les besoins des patients.

Le matelas anti-escarre statique pour la prévention des escarres

Il se déforme pour s’adapter aux mouvements, au poids et à la morphologie du patient. Il répartit nettement mieux les points de pressions. Aussi, à chaque changement de position, la personne alitée pourra changer d’appui et par conséquent de zone de pression. Généralement utilisé pour prévenir l’escarre, ce matelas médicalisé se décline en plusieurs variétés sur le marché.

On rencontre des matelas statiques en mousse destinés aux risques les plus faibles. De même, il y a les matelas gaufriers dotés d’un système de plot favorisant la répartition du poids et la circulation de l’air.

On retrouve aussi des matelas en mousse viscoélastique qui sont employés pour des risques d’escarres modérés. Ils agissent sur la circulation sanguine, ce qui permet également de restreindre la zone de contact. Enfin, il existe des matelas à eau et à air que l’on considère comme statiques.

Le matelas anti-escarre dynamique pour le traitement des escarres

Réservé au traitement de l’escarre et muni d’une motorisation silencieuse, le matelas anti-escarre dynamique intègre de l’air de façon alternée ou continue. Un modèle à air pulsé ou à air continu s’adapte parfaitement aux mouvements du patient.

Il permet le changement régulier des points de pression à travers le gonflement ou le dégonflement de chaque élément. La personne alitée n’a donc pas besoin de bouger par elle-même puisque cet équipement assure un changement de position automatique.

Le matelas à air alterné quant à lui fait varier les zones de pression en gonflant ou en se dégonflant régulièrement sur diverses parties. Il est plus efficace pour la lutte contre les escarres, car ce matelas anti-escarre ne reste jamais plus de 10 minutes dans une même position.

Comment choisir un matelas anti-escarre ?

Les matelas anti-escarre sont organisés par classe. Pour faire un bon choix, il faut évaluer le besoin du patient en tenant compte de l’échelle de Norton. Celle-ci permet l’analyse des facteurs de risque d’escarre suivant la condition physique, l’état mental, la mobilité, l’incontinence et matelas anti-escarrel’activité quotidienne de la personne. Chaque critère est noté sur 4 points et le choix de la classe de matelas anti-escarre adéquate se fait grâce au score total.

Ainsi, en dessous de 14, il faudra utiliser un matelas anti-escarre de classe 0. Le matelas de classe 1 sera attribué aux personnes dont le risque va de faible à moyen, c’est-à-dire celles qui sont alitées de 10 à 15 heures par jour. La classe 2 est employée si le risque va de moyen à élevé. Quant au matelas de la classe 3, il intervient lorsque le risque est très élevé.

Combien coûte un matelas anti-escarre ?

Le prix du matelas anti-escarre varie considérablement en fonction de sa taille et notamment de son type. Pour un matelas de classe 0, il faut débourser environ 100 euros. Les modèles en matière viscoélastique ou avec du gel coûtent entre 500 et 1000 euros. Pour finir, le coût d’un matelas dynamique à risque d’escarre élevé peut osciller entre 1000 et 4000 euros.

En résumé, voilà tout ce que vous devez savoir sur, le fonctionnement, le choix et le prix d’un matelas anti-escarre.