1. Prenez votre bain en toute sécurité avec une baignoire à porte pour séniors
  2. Optez pour un habillage et un déshabillage faciles en choisissant des vêtements pour personnes âgées
  3. L’échelle de Norwood : la classification qui vous permet de savoir où vous en êtes avec votre calvitie
  4. Le projet intergénérationnel: la solution pour un meilleur épanouissement des séniors
  5. Lunettes auditives : la solution 2-en-1 pour mieux voir et mieux entendre
  6. Prendre sa retraite en Tunisie : tout ce qu’il faut savoir pour mieux se préparer
  7. Pourquoi l’achat d’une chambre en EHPAD est-il un bon investissement pour la retraite ?
  8. Le cataplasme à l’huile de ricin : la solution miracle à tous les maux des séniors
  9. La respiration intermittente, une solution pour soulager les angoisses
  10. Tout savoir sur l’implant oculaire
  11. Comment peut-on identifier des verres Varilux d’Essilor à l’achat ?
  12. Matelas médical : comment bien le choisir ?
  13. Les barres d’appui : comment faire leur choix ?
  14. Bien choisir une couche pour adulte : quels sont les critères ?
  15. Coussin de positionnement : lequel choisir selon les zones à soulager ?
  16. Casque anti bruit pour dormir : quels sont les critères pour bien le choisir ?
  17. Comment choisir un bon site de rencontre seniors ?
  18. Chaise de douche, tout ce qu’il faut savoir
  19. Prothèse de hanche, comment mieux vivre après l’opération ?
  20. Coussin orthopédique, comment bien le choisir ?
  21. Siège de bain pour bébé, comment l’utiliser ?
  22. Couche adulte : une protection efficace pour combattre l’incontinence
  23. Rollator : tout savoir sur le déambulateur à roulettes
  24. Vente en viager : avantages et inconvénients de ce type de transaction
  25. Lipocavitation/radiofréquence : deux techniques anti-âges pour remodeler votre silhouette
  26. Attelle poignet : pourquoi et quand la porter ?
  27. Matelas anti-escarre : tout savoir sur ce matelas médicalisé
  28. Choix d’une canne de marche : comment s’y prendre ?
  29. Le tabouret de douche, le meilleur accessoire pour plus de sécurité sous la douche
  30. Quels sont les différents types de tensiomètres ?
  31. Le Yoga Nidra, une solution pour améliorer la qualité de votre sommeil
  32. La téléassistance, un outil sécurisant pour les personnes âgées
  33. Sénior et continuer à travailler, comment faire ?
  34. Comment retrouver l’âme sœur quand on est senior ?
  35. Le fonctionnement de la carte senior SNCF
  36. Quelles sont les démarches quand on prend sa retraite ?
  37. 5 bonnes raisons pour faire construire quand vous prenez votre retraite
  38. Améliorer le transit intestinal grâce à votre alimentation et des exercices
  39. Comment choisir une canne de marche
  40. Petits aménagements facile à réaliser pour la sécurité du logement d’un senior
  41. Les capteurs intelligents dans les soins aux personnes âgées
  42. Amour sans âge : les seniors et les rencontres
  43. Les personnes âgées voyageant seules : Quelques solutions intéressantes
  44. 7 avantages de l’exercice pour les seniors
  45. Pourquoi s’hydrater est-il crucial pour les personnes âgées ?
  46. Seniors : prendre soin de son cœur
  47. Seniors : mieux combattre l’arthrose
  48. Comment lutter contre les rides à la cinquantaine ?
  49. Comment lutter contre le reflux gastrique ?
  50. Les 5 erreurs à éviter pour les préretraités et les retraités
  51. Ce que les femmes devraient savoir sur le cancer du sein – Peu importe leur âge
  52. Marcher 20 minutes par jour peut vous sauver la vie
  53. Les dangers pour la santé de la position assise
  54. 6 Tactiques simples pour combattre la solitude
  55. Pourquoi le ronflement s’aggrave avec l’âge et ce que vous pouvez y faire
  56. Les 7 avantages de la danse à tout âge
  57. L’importance d’avoir, ou d’être, un défenseur des droits des patients
  58. Pleins feux sur les cheveux argentés
  59. Pourquoi ai-je besoin de lunettes de lecture pour le menu ?
  60. J’obtiens un divorce : Alors, qui serai-je maintenant ?
  61. Comment lutter contre l’hypertension artérielle
  62. Qu’est-ce que le vieillissement normal ?
  63. Pourquoi le jardinage est une bonne activité en vieillissant
  64. Ce que les + de 50 ans devraient savoir au sujet de leur thyroïde
  65. Pour les femmes âgées, la violence familiale n’est souvent pas physique
  66. Une nouvelle approche du cancer de la prostate à faible risque
  67. Visites de chiens en thérapie
  68. 7 erreurs communes d’entraînement les plus courantes commises par les débutants
  69. Le tapis de fleurs, soulage-t-il vraiment les maux de dos ?
  70. Dernière tendance : nostalgie pour la déco de votre maison
  71. 4 bonnes pratiques pour communiquer avec les seniors
  72. Quelques idées pour le bien-être des personnes âgées
  73. Pourquoi la maladie du parent âgé peut modifier la relation parent enfant

De nos jours, la majorité des déficits visuels sont corrigés par chirurgie au laser. Cependant, dans le cas d’une pathologie particulièrement forte ou d’une cataracte, la solution idéale, et parfois la seule, est de recourir à un implant oculaire. Qu’est-ce que c’est ? Comment fonctionne-t-il ? Quels en sont les différents types qui existent ? Comment le met-on en place ? Découvrez toutes les réponses à ces questions ici.

Définition

Encore appelé lentille intra-oculaire, l’implant oculaire désigne un système optique synthétique destiné à être posé au sein de l’organe de la vue. Il renvoie ou focalise les rayons lumineux en direction de la rétine afin que la vision puisse être à nouveau claire et nette.

Le chirurgien peut le placer antérieurement ou postérieurement à l’iris. Il peut aussi le mettre à la place du cristallin après l’extraction de celui-ci, particulièrement lors du traitement d’une cataracte. Ainsi, le malade ne sera plus obligé de porter des lunettes.

Principes de l’implant oculaire

Les implants oculaires sont conçus en hydrogel, acrylique, en silicone ou en plexiglas. Leur particularité réside dans leur durée d’utilisation. Ne requérant aucun soin spécial, ces lentilles sont prévues pour toute la durée de la vie de l’utilisateur. Elles sont complètement invisibles et indolores lorsqu’elles sont mises en place.

D’un autre côté, leur pose est une opération réversible et ambulatoire. Le patient n’a pas besoin d’être hospitalisé. Cette intervention permet de corriger différentes sortes de déficits visuels : cataracte, hypermétropie, astigmatisme et myopie. En cas d’opacité totale ou partielle du cristallin, elle vise à remplacer ce dernier.

De plus, cet acte chirurgical constitue une solution intéressante pour traiter la presbytie puisque l’on peut placer un implant progressif ou multifocal. Celui-ci favorise la correction de la vue de loin et de près, à l’instar des verres progressifs.

On choisit le type de système optique selon le type de défaut. Par conséquent, pour une combinaison presbytie + myopie ou presbytie + hypermétropie, il faut généralement substituer des lentilles multifocales souples au cristallin.

Types d’implants oculaires

Il existe une grande variété de lentilles intra-oculaires selon l’amétropie, le type de correction désiré, les habitudes de vie, les attentes et les besoins visuels du patient. L’ophtalmologue choisira donc l’implant oculaire qui convient le plus en s’adaptant à votre œil.

L’implant oculaire de chambre antérieure

Cette lentille intra-oculaire est placée au sein de la chambre antérieure de l’organe de la vue. Autrement dit, le chirurgien l’introduit dans la zone située entre la cornée et l’iris. Elle se décline en deux catégories selon la manière de la maintenir : implant à fixation irienne et implant à support angulaire pour l’angle irido-cornéen. On la choisit lorsqu’il est impossible de poser un implant de chambre postérieure.

L’implant à fixation sclérale

L’implant oculaire à fixation sclérale se pose dans des contextes exceptionnels. Généralement, ce sont des conditions post-traumatiques dans lesquelles les chambres postérieure et antérieure de l’œil ont été modifiées. Ce qui empêche la pose d’un implant de chambre antérieure ou postérieure.

L’implant de chambre postérieure

Ce type d’implant est placé en avant du cristallin ou préférentiellement dans le sac cristallinien une fois que le cristallin est retiré. Si le sac est fragile, le chirurgien peut placer la lentille devant lui, mais derrière l’iris. Il est moins utilisé parce qu’il accélère le vieillissement du cristallin. On en distingue plusieurs types.

  • implant oculaireLes implants monofocaux : ils favorisent la correction de l’hypermétropie ou de la myopie.
  • Les implants toriques : avec eux, le patient corrige l’astigmatisme, la myopie, l’hypermétropie.
  • Les implants multifocaux : ils corrigent la cataracte ou la presbytie. Grâce à elle, le patient n’est plus obligé de porter des lunettes avant de voir de près ou de loin.
  • Les implants à profondeur de champ : ils restaurent la vision intermédiaire et la vision de loin.
  • Les implants à champ de vision étendue : ils permettent d’avoir une excellente vision de près, intermédiaire, et de loin.

Technique de mise en place de l’implant oculaire

Selon la pathologie, le chirurgien mesure avec précision la courbure de l’œil. Ensuite, il fait confectionner l’implant oculaire. Le choix du matériau à utiliser pour la fabrication de celui-ci s’effectuera compte tenu du cas et du défaut visuel. Concernant la puissance du système optique, on le détermine au minimum quatre jours antérieurement à l’opération.

Pendant ce temps, on réalise aussi des examens sanguins et une consultation préanesthésique. Lors de l’acte chirurgical, le patient choisit une anesthésie locale ou générale. Le chirurgien introduit l’implant à l’emplacement idéal après avoir fait une petite incision dans la cornée. Étant donné que l’opération est ambulatoire, elle a lieu le matin puis le malade rentre dans la soirée. Elle se fait à l’aide d’un microscope dans un bloc opératoire stérile.

Conclusion

L’implant oculaire est une lentille qui se place à l’intérieur de l’œil au cours d’une opération chirurgicale. Il a pour rôle de corriger les différents défauts visuels.