1. Seniors : prendre soin de son cœur
  2. Seniors : mieux combattre l’arthrose
  3. Comment lutter contre les rides à la cinquantaine ?
  4. Comment lutter contre le reflux gastrique ?
  5. Les 5 erreurs à éviter pour les préretraités et les retraités
  6. Ce que les femmes devraient savoir sur le cancer du sein – Peu importe leur âge
  7. Marcher 20 minutes par jour peut vous sauver la vie
  8. Les dangers pour la santé de la position assise
  9. 6 Tactiques simples pour combattre la solitude
  10. Pourquoi le ronflement s’aggrave avec l’âge et ce que vous pouvez y faire
  11. Les 7 avantages de la danse à tout âge
  12. L’importance d’avoir, ou d’être, un défenseur des droits des patients
  13. Pleins feux sur les cheveux argentés
  14. Pourquoi ai-je besoin de lunettes de lecture pour le menu ?
  15. J’obtiens un divorce : Alors, qui serai-je maintenant ?
  16. Comment lutter contre l’hypertension artérielle
  17. Qu’est-ce que le vieillissement normal ?
  18. Pourquoi le jardinage est une bonne activité en vieillissant
  19. Ce que les + de 50 ans devraient savoir au sujet de leur thyroïde
  20. Pour les femmes âgées, la violence familiale n’est souvent pas physique
  21. Une nouvelle approche du cancer de la prostate à faible risque
  22. Visites de chiens en thérapie
  23. 7 erreurs communes d’entraînement les plus courantes commises par les débutants
  24. Le tapis de fleurs, soulage-t-il vraiment les maux de dos ?
  25. Dernière tendance : nostalgie pour la déco de votre maison
  26. 4 bonnes pratiques pour communiquer avec les seniors
  27. Quelques idées pour le bien-être des personnes âgées
  28. Pourquoi la maladie du parent âgé peut modifier la relation parent enfant

Les personnes âgées sont parfois décrites comme des fardeaux pour leurs proches et pour la société. Or si on les regarde avec un autre regard, et un grain d’idéalisme, on peut les voir comme une richesse incommensurable. A mon sens il suffit de quelques idées simples pour rendre aux personnes âgées leur utilité et faire de leur existence un cadeau pour elles-mêmes et pour leurs proches.

Nos préoccupations majeures

Sur la Santé

Pour se sentir bien et être disponible pour les autres, il faut être en bonne santé. Or, les personnes âgées sont presque toutes malades de quelque chose. Principalement des maladies circulatoires : la mémoire, le cœur, la tension, le cholestérol. Mais aussi des maladies réputées plus graves comme l’Alzheimer, le Parkinson ou le cancer. Ces maladies sont leur souci quotidien voire permanent. Elles sont aussi le souci de leurs proches, du personnel des maisons de repos et autres personnel d’aide à domicile.

Sur les visites de famille

Les visites de leurs enfants et leurs petits-enfants sont centrées sur ce sujet : leur santé et leurs soins de santé. Après ça il reste bien peu de temps et d’énergie pour se parler. Et c’est bien triste car les parents âgés ont besoin de transmettre leur expérience à leur progéniture, les enfants ont besoin d’entendre leurs parents leur parler, les petits-enfants ont besoin de l’attention bienveillante et sage de leurs grand-parents, et les grand-parents ont besoin de se nourrir de l’intensité de vie de leurs petits-enfants. Tous les membres d’une lignée ont besoin les uns des autres, et pour ça ils ont besoin de communiquer, libres de soucis de santé.

Sur la sur-médication

Malheureusement la santé des personnes âgées est loin d’être optimale. Certaines d’entre elles prennent jusqu’à 15 médicaments. Si elles ont les jambes lourdes elles reçoivent un médicament pour fluidifier le sang, d’où risque d’hémorragie, d’où un autre pour éviter les hémorragies, qui donne des migraines, d’où un autre pour éviter le mal de tête, qui empêche de dormir, d’où un autre pour dormir, qui rend somnolent, d’où un autre pour tonifier, qui donne de l’hypertension, d’où un autre pour diminuer la tension, qui donne des pertes de mémoire, d’où un autre pour améliorer la circulation capillaire du cerveau, qui fluidifie le sang ; retour à la case départ.

Que faire ? Augmenter les doses ? Ce qui me désespère c’est que la plupart des gens trouvent ça normal, et se réjouissent de la moindre amélioration ; un symptôme va mieux parmi les autres et c’est merveilleux.

Jamais les causes ne sont soignées. Un phénomène décrié notamment par le Dr. Rath [http://eu.dr-rath.com/mr-publishing-internet/politics/po/fra/eradication_menu.htm].

Récemment je parlais avec une amie ergothérapeute dans une maison de repos. Son travail consiste à gérer toutes les activités qu’ont les personnes âgées tout au long de la semaine afin de favoriser leur autonomie et leur bien-être.

Quelques voies de solutions : discussions avec un Ergothérapeute

Ergothérapeute : « Mais au mieux, ce que l’on peut faire est ralentir la maladie ou au mieux arrêter son évolution, mais une fois que le mal est là, on ne peut que traiter les symptômes !  »

Réponse : Là je suis 100% pas d’accord, et lorsque je vois cette façon de penser bien ancrée dans l’esprit du grand public, je me sens en profonde colère car je crois, et j’ai besoin de croire, à la sécurité qu’on peut soigner les gens bien au-delà de ce que fait la médecine traditionnelle. Et je l’ai vu, et je l’ai prouvé, à maintes reprises, tant sur moi-même que sur ma famille. Je t’invite a relire la mésaventure qui m’est arrivée : http://www.freewebs.com/dangervaccins/index.html

Tu verras à quel point la médecine traditionnelle s’est révélée impuissante à me guérir ; pire : comme elle m’a rendu malade et a failli briser ma vie. Je ne veux a aucun prix vivre dans un monde qui fonctionnerait ainsi et seulement ainsi. J’ai besoin de garder l’espoir et la sécurité qu’on peut soigner autrement et mieux. J’ai confiance qu’il existe des techniques simples et efficaces pour vivre en bonne santé bien plus longtemps qu’on ne l’imagine. Je ne parle pas d’immortalité il ne faut rien exagérer, mais je suis convaincu que l’homme est programmé génétiquement pour vivre jusqu’à 120 minimum.

En effet je suppose que les personnes âgées dont tu t’occupes sont bourrés de bobos, de « maladies de vieux », dans une atmosphère de « c’est normal qu’ils sont malades, c’est l’age, ils sont âgés, et blablabla et blablabla », pris en charge qu’ils sont par un médecin qui les rend dépendants, les bourrant de médocs, re-dependance, et un médoc pour fluidifier le sang, d’où risque hémorragie, d’où un autre pour éviter les hémorragies, qui donne des migraines, d’où un autre pour éviter le mal de tête, qui empêche de dormir, d’où un autre pour dormir, qui rend somnolent, d’où un autre pour tonifier, qui donne de l’hypertension, d’où un autre pour diminuer la tension, qui donne des pertes de mémoire, d’où un autre pour améliorer la circulation capillaire du cerveau, qui fluidifie le sang, ah merde alors on retombe sur le problème de départ, bon ben alors il faut doubler les doses …

C’est nul, et s’ils n’ont rien : analyses de sang avec des chiffres alarmistes, genre « comment ça vous vous sentez bien ? ce n’est pas possible, vous avez 2,81 g de cholestérol LDL chose bidule truc par litre de sang,vous êtes malades, vous avez besoin de soins urgents, on va vous donner un médicament anti-cholestérol, ah voila vous voyez maintenant vos analyses sont bonnes vous n’avez plus que 1,96, comment ça vous vous sentez mal maintenant ? ce n’est pas possible vos analyses sont bonnes !!!

Bon, ce n’est pas grave, on va vous trouver un autre médicament et patati et patata », sans oublier de vacciner tout le monde a tire-larigot, et là j’en profite pour te raconter mon expérience personnelle, tu vas voir c’est édifiant : http://www.freewebs.com/dangervaccins/index.html

Depuis lors je suis en train de lutter contre cette connerie ambiante, je me suis formé sur le tas à soigner, j’ai commencé par me soigner moi-même, ensuite j’ai soigné ma maman, puis mon papa, puis mon oncle, puis ma tante, puis ma marraine, puis ma voisine, wo-hooo, ce serait le bonheuuu-euuur etc. Guérissant tour a tour une sclérose en plaques, une maladie d’Alzheimer, une arythmie cardiaque, une leucémie, une arthrose, un diabète, une ostéoporose, deux cancers (oui, oui), etc.

Les débarrassant d’un médicament après l’autre, grâce a des remèdes naturels et une meilleure alimentation, et voila le résultat : ils sont vraiment guéris, pas maintenus en vie artificiellement. Ils se sentent tous mieux et commencent seulement a se rendre compte depuis quand on les a pris pour des cons, a peu près 50 ans … Et je ne suis pas médecin, je suis un amateur, comment se fait-il que je réussisse ces miracles ? En fait, dès qu’on a compris le truc c’est plutôt facile : mais ça demande de remettre en question le dogme médical, et après des dizaines d’années de bourrage de crâne ce n’est pas évident, mais j’apprends chaque jour de nouvelles vérités, plus hallucinantes les unes que les autres.

Ergothérapeute : « Je ne sais pas si tu es croyant, mais là tu joues un peu à Jésus Christ (super star ) non ?  »

Réponse : c’est ainsi qu’une amie anglophone me décrit: « you are so powerful, you look like Jesus to me », mais de nouveau il ne faut rien exagérer, je connais des gens qui guérissent 100 fois plus de personnes que moi et auxquelles je ne donnerais pas plus cette appellation. J’ai néanmoins la plus grande considération pour ces thérapeutes magnifiques qui sont des modèles pour moi. J’espère pouvoir un jour faire aussi bien qu’eux. Je suis très fier et très heureux de pouvoir me connecter a ce qui est vivant en chacun et chacune des personnes que je « soigne ».

Et je reste humble quant à mon « pouvoir », tant je vois les merveilleuses capacités de récupération de l’organisme. En fait, je ne fais que lui donner le coup de pouce qui lui permet de repartir. Par la phytothérapie en ce qui me concerne, mais ce n’est qu’une technique parmi d’autres : les homéopathes font pareil, la médecine nouvelle et la biologie totale fonctionnent ainsi également, certains vont même jusqu’au débloquer les mécanismes latents par une certaine forme de psychologie, mais là je ne maitrise pas (encore) la technique.

Je laisse mes pensées vagabonder : que ton home devienne une sorte de havre de santé ou les personnes âgées deviennent plus autonomes, plus joyeuses, et apportent a leur progéniture moments de joie partagée plutôt que soucis et frais médicaux. J’ai confiance en la sagesse des personnes agées, et je suis convaincu qu’elles peuvent apporter énormément a leurs enfants et a travers eux au monde.

Elles ont une telle expérience de la vie, une telle richesse, que si les enfants même adultes parvenaient a les écouter, leur vie s’en trouverait enrichie. Peut-être cette communication familiale a besoin d’un petit coup de pouce : moins de soucis de santé, ça prend tant de temps et d’énergie … et aussi peut-être de la médiation ; et là, la communication non violente est un outil précieux, il pourrait l’être dans tes mains, parfois il ne faut pas beaucoup … ici je peux citer mon expérience personnelle : grâce a la CNV, en un après-midi de discussion en CNV, j’ai repris contact avec mes parents, à qui je ne parlais plus depuis des années, et comme par magie ils ont repris contact entre eux.

Depuis nous entretenons des rapports familiaux des plus harmonieux, et nous sommes riches de cette qualité relationnelle. Sans parler de leur santé qui s’améliore de jour en jour par l’alimentation et la phytothérapie. En presque 30 ans je ne les ai jamais vus aussi radieux …

En ce qui te concerne, j’imagine qu’il te faudra du temps avant d’en arriver à cette vision, si tu le souhaites d’abord, et peut-être te faudra-t-il pratiquer la méthode sur des gens de ton entourage direct pour que tu te sentes en confiance avec la méthode qui d’ailleurs, n’en est qu’une parmi tant d’autres … Tu pourrais par exemple prendre une des personnes du home ou tu travailles, et l’utiliser comme « cobaye » pour la remettre sur pied avec ma méthode, une personne volontaire et ouverte d’esprit qui souhaite guérir autrement. Je ne sais pas où et quand tu interviendrais, mais j’imagine que ça pourrait être le début d’une avalanche : le directeur de l’établissement voyant les résultats sur une personne accepterait d’autres tentatives, etc.

Ergothérapeute : « Quant au fait de connaitre le truc, ça parait trop simple et pour moi on peu pas faire de généralité, qui plus est dans le domaine de la médecine… ça se saurait s’il y avait un truc infaillible pour traiter toutes les maladies…  »

Réponse : Outre l’idée que les médecins en font généreusement des généralités, tu crois vraiment que s’il y avait moyen de guérir les gens ça se saurait ? Moi je suis convaincu du contraire, car il y a une immense désinformation du grand public. Seuls les partisans des médecines alternatives arrivent à entrer en contact avec l’information indépendante. Et la désinformation n’est pas que passive. Les thérapeutes magnifiques que je connais soignent dans l’ombre ou presque dans la crainte d’être persécutés par la mafia médicale. Aucun d’eux ne crie haut et fort ses prouesses, quel intérêt aurait-il à le faire d’ailleurs ?

Les cabinets de ces gens-là ne désemplissent pas grâce au simple bouche-a-oreille, ils n’ont même plus le temps de soigner tout le monde. Et ce malgré le fait que les gens guéris par eux le sont durablement et ne reviennent pas. Quant à ceux qui veulent hurler au monde les merveilles de ces techniques, ils sont traités d’affabulateurs. Et s’ils se mettent en réseau pour apporter leur connaissance au monde, ils sont traités de secte. Et le grand public mouton se replie sur lui-même par peur de je ne sais quoi.

C’est tellement plus simple de vivre dans une « matrix », avec métro-boulot-dodo. Télé qui entre deux publicités fourgue des émissions débiles pour rendre le cerveau du téléspectateur disponible pour avaler n’importe quoi et avoir envie d’acheter du coca-cola, comme dirait Patrick Le Lay le pdg de TF1. Tu imagines un peu si à la place de la star academy on mettait une émission sur la phytothérapie, etc ? Les consciences se réveilleraient et il deviendrait bien plus difficile aux incapables en fonction de continuer à diriger.

Personnellement je n’ai nullement peur des sectes, j’ai côtoyé beaucoup de gens que je trouvais bizarres, mais je n’ai encore rien vu qui ressemble a une secte. Tous ont eu quelque chose a m’offrir, et jamais je n’ai perdu mon argent, ma famille, mes amis, et toutes ces valeurs auquel je tiens. Je connais quelques sites qui donnent une liste de critères. Comme tu peux le constater j’ai de quoi voir venir et pourtant je ne vois aucune secte a l’horizon.

Je ne dis pas que les sectes n’existent pas, je dis que selon ces critères  je n’ai jamais vu la moindre secte, ni même l’ombre d’une quelconque secte. Et pourtant je suis dans le milieu alternatif depuis des années. Quand je dis milieu alternatif, je veux dire le monde auquel tu as accès lorsque tu ouvres l’agenda plus ou le magazine bio-info. Certains ont peut-être « l’air bizarre », probablement parce qu’on ne les comprend pas ou que leur point de vue est différent, mais aucun de ceux qui m’interpellent ne me font peur.

Pour ce qui est du truc infaillible, j’enverrai prochainement un e-mail groupé à toutes mes connaissances pour leur ouvrir les yeux sur cette merveilleuse possibilité qui offre l’autonomie de guérir par rapport a la médecine traditionnelle. Pour te donner une idée plus précise, il s’agit d’un mélange d’anatomie, de médecine cellulaire , de kinésiologie appliquée, et de phytothérapie.

Qui pourrait se résumer comme suit : comprends le corps du malade, trouve ce dont il a besoin, vérifie ce dont il a besoin, donne-lui ce dont il a besoin. Le plus merveilleux c’est la kinésiologie appliquée, qui permet de savoir si la personne a besoin de quelque chose sans même lui faire avaler. C’est très scientifique, c’est basé sur les fréquences électromagnétiques de vibration cellulaire des substances vivantes. Et en tant qu’ingénieur je sais de quoi je parle. Il y a des moyens de soigner autrement, et pas qu’un seul. Les techniques sont nombreuses.

Il y a de l’espoir pour les personnes âgées, et bien plus que beaucoup ne l’imaginent. J’ajouterai même qu’il est encore plus facile d’obtenir des résultats avec des personnes âgées, car elles souffrent principalement de carences, et que cela est le plus facile à soigner.

Une fois les personnes âgées en bonne santé il faut encore qu’elles arrivent à communiquer avec leur progéniture. Pour enclencher le dialogue il faut parfois très peu. Dans ce contexte je vois trois utilités a la cnv (ou à toute autre méthode de communication interpersonnelle non violente) :

  1. en tant que façon de penser, pour me sentir bien avec moi-même, car d’après Marshall Rosenberg c’est le plus souvent notre façon de penser qui nous met en colère. C’est incroyable comme le simple fait de changer ma façon de penser m’a permis de me sentir en paix avec moi-même. Moi qui nourrissait colère et ressentiment a tous les endroits de la vie, j’ai simplement arrêté de juger les gens et les choses et j’ai commencé a me concentrer sur mes besoins. J’ai ainsi pris conscience à quel point je demandais aux autres ce qu’ils étaient bien moins que moi-même en mesure de m’offrir. En quelques semaines ma vie a radicalement basculé de la colère et de la peur vers la paix et la confiance. Et ça continue encore et encore (ce n’est que le début ; d’accord d’accord 😉
  2. en tant que moyen de communication, pour communiquer avec les autres afin de satisfaire les besoins de chacun dans la paix et la bienveillance.
  3. en tant que moyen de rayonnement autour de soi, dans son environnement immédiat, puis dans la société.

En fait, c’est un processus de rayonnement de la paix autour de soi, dans un rayon de plus en plus large : soi-même – sa famille – ses amis – la société dans laquelle on vit.

Le bien-être des personnes âgées et de leur entourage, c’est possible.

0 Comments

Leave a Comment